mardi 15 mars 2016

Laurie Anne J – Au nom de l'espoir / chronique



Quelques informations sur ce livre :

AuteurLaurie Anne J
TitreAu nom de l’espoir
ÉditeurErato-Editions
Nombre de pages119
Prix : 15,99 €
Date de sortie : 10 décembre 2015

Quatrième de couverture :

Je m'appelle Alexia, j'ai tout pour être heureuse, un mari que j'aime passionnément, une famille géniale, des amis en or et surtout notre fille Anna, l'essence même de notre amour. En une journée, ma bulle a explosé en mille éclats, j'ai tout perdu, ma vie a basculé... Comment faire mon deuil, survivre à cela ? Pourquoi le destin s'est-il acharné sur moi ? Je suis perdue, pourrais-je aimer de nouveau ? 

Ce que Romy en a pensé :

Merci à Laurie Anne pour ce service de presse.

Alex est mariée à Rick depuis sept ans ; de cette union est née Anna, quatre ans. Malgré la violence du temps qui passe, Alex et Rick filent le parfait amour, du moins jusqu’ou jour ou leur voiture est percutée de plein fouet par un autre véhicule. C’est le drame, Rick décède sur le coup. Alex, impuissante et endeuillée, doit faire face au quotidien sans celui qu’elle définissait comme son amant, son ami, son amour de toujours. Heureusement pour elle, Christopher, le meilleur ami de Rick va savoir la réconforter, l’entraînant dangereusement sous ses draps. 
Alex va-t-elle tomber amoureuse de Christopher ? Comment leur relation va-t-elle évoluer malgré la situation ? Alex pourra-t-elle retrouver la paix et recommencer à vivre normalement ? Et surtout, sera-t-elle capable d’aimer de nouveau ?

Ce court roman de 119 pages se lit d’une traite. Et c’est bien dommage… 
Le récit est trop court, et du coup, l’histoire manque de descriptions, de recherches plus fouillées, de profondeur. Il y a des romans que j'ai envie de jeter par la fenêtre tellement les descriptions me prennent la tête, et bien ici, je n'en avais pas assez. 

Au delà de ce petit bémol, l’histoire est agréable et très touchante. C'est avant tout un livre qui parle de la vie, de la mort... et de la douleur et la joie qu'on peut ressentir au milieu de tout ce bordel. 

Ce roman nous montre que la mort n'arrête pas la vie, que le monde continue quand même de tourner quand le vôtre s'écroule, et surtout, que même si perdre celui qu'on aime est dévastateur, il faut s'accorder le droit d'être heureux et de vivre à nouveau. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire